MFR Montauban en Bretagne

Témoignages

Franck Collin

Témoignage d’un ancien élève : Franck COLLIN



Franck COLLIN est un ancien diplômé du BTS Agroéquipement(TSMA). Il a fait partie de la promotion 2009-2011.Il a obtenu son examen avec 10.22/20

 

 Quel est ton parcours de formation ?

J’ai réalisé un BEP et un Bac Pro maintenance des matériels parcs et jardins au lycée Henri Avril à Lamballe.

Je souhaitais poursuivre mes études dans le domaine de l’Agroéquipement, c’est pourquoi j’ai réalisé le BTS à La Rouvraie en alternance avec le CRA CLAAS à Plouigneau (29).

 

Que retiens-tu de ton BTS ?

Cette formation est complète car elle dispense aussi bien des modules techniques que généraux. Par exemple, lorsque je remplis un bon de commande devant un client, la gestion est primordiale pour parler du financement ou de l’amortissement du matériel.

Nous étions environ 25 dans la classe, de profils et de secteurs différents. Une bonne ambiance y régnait.

Pour réussir cette formation, il faut déjà avoir des objectifs et de l’ambition personnelle. Je n’étais pas meilleur que les autres mais je me suis accroché et j’ai finalement décroché l’examen. Aujourd’hui je réalise le métier que j’ai toujours envisagé faire.

 

Que fais-tu aujourd’hui ?

 

Après mon BTS, j’ai entamé une formation technique au centre de formation Claas France situé dans le Nord de la France afin d’être formé sur l’ensemble de la gamme Claas.

Ensuite, j’ai été embauché en CDI en tant que technicien de maintenance au CRA de Plouigneau durant une année. Après avoir acquis de l’expérience en technique, j’ai entrepris une poursuite d’étude en réalisant une licence professionnelle technico-commercial en alternance à L’UCO de Guingamp.(http://www.uco-bn-guingamp.fr/index.php/formations/economie-gestion-commerce/lp-commerce-et-distribution-technico-commercial.html).

J’ai toujours envisagé de devenir commercial mais je souhaitais consolider l’aspect technique avant de me lancer dans le métier. Les clients apprécient mon bagage technique lorsque je présente un matériel.

Aujourd’hui je suis technico-commercial au CRA de Plouigneau et je m’occupe du secteur de Carhaix représentant 4 cantons.

Je suis épanoui dans ma fonction même si la première année était difficile car il s’agissait de se faire connaitre sur le secteur et il y a beaucoup d’a priori sur les jeunes vendeurs.

Enfin, le métier de technico commercial demande un investissement de soi même :

- ne pas regarder ses heures de travail. 

- ne jamais se reposer sur ses acquis

- être toujours à la recherche de nouveaux projets

- toujours penser aux futures ventes